Qu’est-ce que la fête des cabanes chez les juifs ?

Fête incontournable et date importante dans le calendrier hébraïque, Sukkot (littéralement fête des cabanes) est célébrée chaque année pendant l’automne et dure une semaine entre le 15 et 21 Tichri. C’est une fête de pleine joie, de partage et de bonheur dans la religion juive qui invite les fidèles à se rassembler.

Pendant ces jours de fête, les croyants peuvent inviter leurs amis, qu’ils soient ou pas juifs, afin de partager des repas de fête durant une semaine du mois de septembre. Cette fête est remplie de mystères que nous allons tenter d’éclairer dans l’article suivant, lisez donc attentivement la suite.

La fête des cabanes : c’est quoi au juste ?

En réalité, Sukkot est une fête à double vocation, elle a pour but initial d’honorer les récoltes agricoles de l’année précédente pour remercier Dieu pour sa bénédiction, puis dans un deuxième temps de commémorer sa protection des enfants d’Israël lors de leur grande errance dans le désert qui a duré 40 ans. Ce sont ces mêmes tentes et cabanes qui leur ont permis de se protéger pendant la grande traversée du désert.

Durant la fête des cabanes, les gens s’invitent entre eux, reçoivent des amis et partagent leurs repas dans des cabanes construites dans le jardin, autour d’une synagogue ou même parfois, dans le balcon. Chacun est libre de recréer le décor de ces années de souffrance selon ses moyens, la construction de la cabane, aussi appelée Soukka, doit être reconstruite à la fin de Yom Kippour et utilisée pendant 7 jours en Israël et 8 jours dans les autres parties du monde.

La cabane est ainsi perçue par les juifs comme étant une représentation fidèle de notre corps et de notre existence, elle symbolise ainsi la fragilité et la précarité humaine. Le temps qui détruira la Soukka réussira aussi à détruire le corps humain, c’est une réalité qu’il faut accepter pour profiter de chaque instant de la vie en investissant la cabane et en la remplissant d’amour et de joie.

La fête de Sukkot : quelle signification ?

Le but de la fête des cabanes est d’unifier les amis, les voisins et la famille dans la cabane pour discuter, partager des bons moments et des plats savoureux et même d’y passer la nuit. C’est le moment parfait pour faire une rencontre avec l’autre et montrer son hospitalité dans de petites habitations précoces qui ne tiennent, en réalité, qu’à la volonté de Dieu et l’amour qui y est partagé.

Il s’agit en somme de réunir les êtres autour de ce qui leur appartient à tous, l’amour et la joie pour les encourager à s’unir même en dehors des jours de fête. La finalité est d’installer une conscience de partage et d’unité chez les jeunes et les moins jeunes, c’est d’autant plus important alors que les temps deviennent de plus en plus durs. Cet esprit d’union est nécessaire pour permettre au peuple juif de faire face aux difficultés de la vie quotidienne.

D’un point de vue spirituel, la fête des cabanes invite les croyants à se remettre entièrement à la volonté de Dieu, exactement comme l’ont fait leurs ancêtres pendant la grande traversée du désert. C’est ce qui leur a permis de trouver la paix et la prospérité dans la terre promise, la Soukka permet à l’homme de se remettre en question et de ne pas oublier sa fragilité et son impuissance devant le bon vouloir du Tout Puissant.

ritue desquatre especes
La saule, les palmes de dattier, la myrte et le cédrat, sont les 4 indispensables pour le rituel des quatre espèces.

Comment célébrer la fête des cabanes ?

En effet, pour célébrer proprement la fête des cabanes, il est important de se plier à quelques règles importantes pour emporter le maximum de bénédictions pendant les jours de fête. Cela commence par la construction d’une cabane, respecter le rituel des Quatre Espèces et le choix des plats qu’il faudra consommer pendant la semaine de Sukkot. Chacun de ces rituels doit être fait dans le respect de certaines règles spécifiques.

La construction de la cabane

La soukka est l’élément le plus important de la fête, la construction de la cabane doit être réalisée conformément à certaines règles, notamment :

  • La construction des murs : vous pouvez utiliser le matériau de votre choix, bois, métal et un tas d’autres matériaux peuvent être utilisés pour la construction des murs ;
  • La toiture : aussi appelé Skakh, le toit de la cabane doit être fabriqué à base d’un matériau poreux, il est même possible d’y accrocher des fruits et des légumes de saison ;
  • L’entrée de la cabane : dans une soukka, il n’y a pas de porte, car il faut rester dans l’esprit de l’hospitalité et laisser l’accès libre à toute personne qui veut s’inviter dans la cabane.

Le rituel des Quatre Espèces

Ce rituel est, lui aussi, très important lors de la fête des cabanes. En pratique, il s’agit de prendre en main quatre espèces végétales, à savoir le saule, les palmes de dattier, myrte et cédrat et, en prononçant une bénédiction, les agiter de haut en bas vers les 4 points cardinaux. Le but de cette coutume qui est de prier pour que le peuple juif soit encore une fois réuni, et ce, quel que soit le niveau de croyance de chacun.

Les plats culinaires de la fête des cabanes

Ici, le plus important n’est pas le choix de plats à favoriser pendant la fête de Sukkot, puisqu’il n’y pas de précisions sur ce point, mais c’est surtout le fait de prendre une partie ou la totalité des plats à l’intérieur de la cabane. Pour faire plaisir aux plus jeunes, vous pouvez choisir des plats traditionnels qu’ils apprécient bien comme lors du shabbat. Cependant, il est préférable de privilégier les repas de fêtes.

Gregoire

Grégoire, 40 ans, papa de 2 enfants, je m'intéresse à tout ce qui touche de prêt ou de loin à la religion. Dans mes articles, je réponds à toutes vos questions sur dieux, la bible, les saints et les évènements liés au christianisme.