Qu’est-ce que la Chandeleur ?

Qui dit Chandeleur, dit crêpe party, ce qui ravi généralement les enfants et adultes gourmands. Mais sait-on réellement d’où vient cette tradition ? Quel est son sens dans la religion chrétienne ? Et pourquoi faisons-nous chaque année des crêpes à la Chandeleur ?

Chaque année, le 02 février, soit 40 jours après noël, l’église et les autres lieux de cultes chrétiens fêtent la présentation de Jésus au temple, une célébration religieuse qui tient ses origines à la fête des chandelles « Chandeleur ». Nous vous en disons plus dans ce qui suit.

La Chandeleur : ses origines païennes

Durant le mois de février, les païens célébraient chaque année deux fêtes :

  • Le 15 février « les Lupercales romaines » ;
  • Le 01 février « la célébration du celte d’Imbolc ».

Les paysans Païens considéraient le mois de février comme le moment idéal pour purifier leurs terres agricoles avant de les semer. Pour ce faire, ils parcouraient de long en large leurs champs avec des flambeaux à la main et utilisaient les restes de farines pour faire des crêpes.

En plus d’être pratique pour recycler les restes de récolte, les crêpes symbolisaient, par leurs couleurs, le soleil pour les Païens.

Aujourd’hui, la Chandeleur, que l’on appelle aussi « Fête des chandelles », est une célébration religieuse et traditionnelle, qui tient d’abord ses origines aux fêtes païennes. Puis, celle-ci est devenue une célébration religieuse chrétienne « La présentation de Jésus au Temple », célébrée par les églises orthodoxes.

celebration fete des lumieres
Dean Dermot pendant une célébration de la fête des lumières dans une église anglicane de Dublin.

Présentation de Jésus au temple : quelle signification ?

Dans l’ancien testament, les femmes pendant 40 jours après l’accouchement étaient considérées comme impures. Lors de leur retour au temple, celles-ci devaient en quelque sorte marquer le coup, en sacrifiant un couple de tourterelles.

À cette époque, les couples juifs présentaient le nouveau-né masculin au temple, gage de remerciement envers Dieu pour les avoir sauvés de l’esclavagisme en Égypte.

Dans ce cadre-là, 40 jours après la venue au monde de Jésus de Nazareth, Marie et Joseph se rendirent au temple, où Anne et Siméon, deux personnes croyantes, ont reconnu tout de suite le sauveur « Jésus-Christ » comme la lumière. Et c’est de là que la présentation de Jésus au Temple fut célébrée chaque année à Jérusalem depuis 386. Le mot lumière fait référence à « Chandelles », c’est pourquoi nous appelons cette célébration « Fête des chandelles ».

Quelques années plus tard, la procession de cierges accompagna cette célébration, et depuis, la Chandeleur est fêtée chaque année le 2 février, marquant la présentation du Christ au Temple ainsi que la clôture des fêtes de fin d’année. C’est donc le bon moment pour retirer les décorations de Noël, ranger la crèche et surtout manger de succulentes crêpes en famille.

La Chandeleur : d’où vient la tradition des crêpes ?

Contrairement aux idées reçues, la tradition de déguster en famille des crêpes le jour de la Chandeleur ne nous vient pas des païens.

Pour comprendre les origines de cette coutume, largement démocratisée chez les chrétiens du monde entier, il faut remonter au Vème siècle lors du pontificat du pape Gélase Ier. À cette période-là, bon nombre de fidèles se rendaient à Rome en février pour célébrer la présentation de Jésus au temple.

Un beau jour, des fidèles venus de Jérusalem arrivèrent à Rome totalement affamés et épuisés de leurs voyages. Le pape quant à lui, bon et généreux, demanda à ce que l’on leur prépare des galettes rondes pour apaiser leurs faims. Et de là, cette tradition s’est perpétuée d’année en année pour le plus grand bonheur des enfants et des plus grands.

Quelles sont les traditions lors de la Chandeleur ?

Faire un lancer de crêpes, garder une pièce d’or dans sa main gauche en préparant les crêpes ou encore allumer un cierge, la fête des Chandelles peut se célébrer de différentes façons. Tout dépend des coutumes familiales qui vous ont été transmises ainsi que les croyances populaires.

Faisons un petit tour d’horizon sur les traditions démocratisées lors de la Chandeleur :

La célébration à l’église

En église, cette célébration débute par la bénédiction des clergés, puis toutes les torches sont remplacées par des chandelles, symbolisant le Christ, la lumière du monde.

Par la suite, les cierges bénis pourront être importés par les familles pour les protéger des dangers.

Allumer un cierge à la Chandeleur

Nombreuses personnes, croyantes ou non, vouent des vertus surnaturelles au cierge de la Chandeleur.

Au Moyen Âge, les cierges bénis étaient censés éloigner des maisons le diable et les mauvais esprits ainsi que tout danger.

Pour ce qui est du sens religieux de la Chandeleur, bénir le cierge est une façon comme une autre de rappeler que le Christ est la lumière du monde.

Faire sauter une crêpe tout en tenant une pièce d’or dans sa main gauche

Cette coutume consiste à faire sauter une crêpe de la main droite, en tenant une pièce dans sa main gauche en même temps. Si la crêpe en question se retourne dans la poêle correctement, c’est un signe que vous ne manquerez pas d’argent cette année.

Mais comme aujourd’hui, les pièces d’or se font de plus en plus rares, celles-ci sont donc remplacées par les pièces d’argent, mais cela reste un rite.

L’hibernation de l’ours et la Chandeleur

Selon un vieux dicton, l’ours est censé sortir de sa tanière à la Chandeleur. S’il fait beau, cet animal verra sombre et prolongera son hiver de 40 jours de plus. Ceci dit, si le temps est sombre, l’ours sortira de sa tanière et l’hiver sera bel et bien fini.

Pensez donc à prendre en compte le temps qu’il fait le jour de la Chandeleur. Le soleil est annonciateur d’hiver et de malheur, tant dis que le mauvais temps provoquera l’effet inverse.