Le château de Chaumont-sur-Loire et ses jardins

Après plusieurs siècles d’existence, le Château de Chaumont-sur-Loire fait maintenant partie du patrimoine mondial de l’UNESCO. Il est également connu pour ses jardins. Il s’y tient d’ailleurs chaque année le festival international des jardins. Un très bel endroit du Loir-et-Cher à découvrir.

L’histoire du Château de Chaumont-sur-Loire

Au Xe siècle, le comte Blois, Eudes Ier avait fait construire une forteresse pour défendre sa ville contre les attaques de Foulques III Nerra, Comte d’Anjou. En 1026, Eudes II, fils d’Eudes Ier avait octroyé Chaumont à Gelduin, un chevalier normand qui avait combattu pour Le Comte. Gelduin avait consolidé la forteresse et la première tour de pierre était construite. Sa petite-nièce, Denise de Fougères, l’héritière de Gelduin, épousa Sulpice Ier d’Amboise vers la première moitié du XIè siècle et depuis, ce fut la famille Amboise qui détenait Chaumont pendant cinq siècles.

Le château de Chaumont-sur-Loire

En 1465, le château avait été détruit, Louis XI ordonna sa démolition pour châtier Pierre d’Amboise d’avoir participé à la « Ligue du bien public ». Trois années plus tard, la famille d’Amboise obtint la grâce du Roi et a reconstruit le château. Entre 1469 et 1481, c’est Charles Ier d’Amboise qui dirigeait la reconstruction. Son successeur, Charles II, poursuivit les travaux à partir de 1498 jusqu’à son décès en 1511. À cette époque, le château adoptait déjà le style architectural de la Renaissance tout en gardant son aspect de forteresse. Après la mort d’Henri II, sa femme Catherine de Médicis, alors propriétaire du château obligea Diane de Poitiers, maîtresse de son défunt époux, de lui donner Chenonceaux contre Chaumont. Diane termina plusieurs travaux inachevés dans le château et y marquait ses emblèmes. Le château avait changé de propriétaire plusieurs fois et avait subi des modifications au cours des différentes années.

En 1833, le comte d’Aramon acheta le château et mit en place le parc qui l’entoure. Après le décès du comte, sa femme se fut remariée avec Le vicomte Joseph Walsh qui restaura le château en faisant appel à l’architecte Jules Potier de La Morandière. Le château devenait ensuite la propriété de Marie Say, une héritière de raffineur de sucre de canne, en 1875. Épouse d’Amédée de Broglie, elle eut aussi engagé un architecte, Paul-Ernest Sanson pour la restauration du château. Des écuries furent créées à l’intérieur du parc à la même période. C’était durant l’époque des Broglie que le château brilla dans toute sa splendeur en abritant diverses fêtes et réception. En 1938, la princesse de Broglie se voyait dans l’obligation de vendre le château à l’ État. Actuellement, le château, les écuries et le parc sont regroupés avec le Festival international des jardins et forment le domaine de Chaumont-sur-Loire appartenant à la Région Centre, celle-ci ayant pour but la protection et la valorisation du Domaine ainsi que le développement des activités qui y ont lieu.

Préparez votre visite sur le site du domaine.

Partager cet article !