Le Château de Chambord, un joyaux d’architecture

Château de Chambord

Château de Chambord

Dans l’histoire de France, François Ier possède incontestablement une place primordiale. En effet, de part son influence sur le royaume en matière d’art et de culture, il s’érige comme l’indiscutable monarque de la Renaissance. Mais afin d’asseoir une telle réputation à travers les années, il lui aura fallu imposer sa marque sur tout le territoire français. Pour se faire, le Roi Chevalier édifia et fit retravailler de nombreux châteaux. Pour preuve, il continua notamment les démarches entreprises par ses prédécesseurs à propos du Château de Blois. Cependant, son plus grand chantier résida en la construction du Château de Chambord.

Bâti de 1519 à 1547 sur la commune de Chambord, le magistral Château dispose d’une allure des plus reconnaissables parmi tous les autres châteaux érigés durant cette période. En effet, avec ses 282 cheminées, ses 77 escaliers, et ses 800 chapiteaux sculptés, Chambord illustre toute la démesure des ambitions du Roi de France. Mais l’impression de profusion qui s’impose à tous les visiteurs qui le contemple ne s’arrête pas à ces quelques chiffres. De la sorte, il aura nécessité pas moins de 220 000 tonnes de pierre pour achever son édification en 1547.

L’architecture du château de Chambord

Rien de mieux que de visiter le château vous apprécier son architecture. Vous pouvez préparer votre visite sur le site du château. En attendant, voici quelques éléments architecturaux à découvrir.

Le Château de Chambord dispose à la fois de trait hérité de l’art médiéval et de celui de la Renaissance. Ainsi, on retrouve dans les plans du château des allusions à l’architecture médiévale tel que le donjon central qui est entouré de quatre tours aux angles qui marquent les quatre points cardinaux.

Les cheminées de Chambord

Vue sur les toits

Néanmoins, ce n’est pas le caractère qui prime : on retrouve surtout l’art italien rapporté par François Ier lors de ses campagnes militaire en territoire italien. De fait, on peut voir des lanternes, de multiples ouvertures, des terrasses, ou encore des incrustations en ardoise en forme de losange et de disque qui rappellent la polychromie de certains édifices italiens. A cela s’ajoute naturellement le majestueux double escalier en spirale (ou escalier à double révolution) qui fut imaginé de telle sorte que les personnes qui empruntent chacun une rampe ne se rencontrent jamais. A noter que ce monument classé Patrimoine mondial de l’UNESCO en 1981 dispose de cinq niveaux habitables et est construit au cœur du plus grand parc forestier fermé de toute l’Europe avec ses 5441 ha. Ironie du destin, avant sa mort en 1547, François Ier ne profita guère de son célèbre château puisqu’il n’y séjourna que 72 nuits.

Partager cet article !

mm

Auteur : La rédaction

Merci d"avoir lu notre article :

Le Château de Chambord, un joyaux d’architecture

shares