Le château fort de Bonaguil dans le Lot-et-Garonne

Le château de Bonaguil date depuis le XVe siècle. Sa construction s’est achevée en 1510. Mais, il a subi des aménagements au fil des années. Le premier propriétaire de ce « château fort » est Béranger de Roquefeuil. Aujourd’hui, le château est une propriété communale. Il s’agit de la commune française de Fumel. Cependant, il se trouve dans la commune française de Saint-Front-sur-Lémance (département du lot-et-garonne). Le château fait partie des monuments historiques depuis près d’un siècle (avril 1914). « Bonaguil » est la contraction de « bonne aiguille ». Plusieurs étapes vont marquer sa construction et son aménagement.

On y accède en voiture près de l’enceinte ou en se garant au village qui offre une belle vue sur l’ouvrage. Un chemin pentu arpente la colline et mène jusqu’à l’entrée. Des boutiques d’art,  se sont implantés le long du chemin et vous permettrons de faire quelques haltes avant d’arriver à l’entrée du château. Poteries, bijoux fabriqués avec des pierres et minéraux, travail du cuir seront autant d’étapes agréables et idéales pour ramener un souvenir. Il est également possible de manger une glace ou prendre un verre.

Château de Bonaguil

Château de Bonaguil

L’histoire du château de Bonaguil

Il devient un ouvrage défensif au XVI siècle grâce à son premier propriétaire (Béranger de Roquefeuil). Situé en hauteur, le château constitue un excellent ouvrage pour faire échouer toutes les tentatives d’attaque de l’ennemi. Pour mieux lutter contre les attaques d’assaillants, le château est doté d’une enceinte externe de 350 mètres à la fin du XVe siècle. Des tours sont construites. Il s’agit de la Grosse tour, de la Tour rouge et de la Tour carrée. Après la mort du baron Béranger de Roquefeuil, le château est pris en 1563 durant les guerres de région. Des aménagements sont effectués au sein du château en 1572.

Des aménagements vont encore être effectués au XVIIe siècle par Marguerite de Fumel. Ceux-ci concernent la fausse braie se trouvant à l’ouest du château. On fait de ce lieu une grande terrasse et un endroit de loisir. Plusieurs autres appartements vont être édifiés dans la partie sud. Le château devient la propriété de Joseph-Louis de Fumel en 1788. Enfin, son dernier propriétaire est la commune de Fumel qui l’achète en 1860 et procède à des travaux de restauration.

Le Château de Bonaguil est marqué par de nombreux graffitis. De nombreux dessins ont été faits entre la fin du XVIe et le début du XVIIe siècle. Ces dessins sur les murs intérieurs témoignent des passages des différents propriétaires. Plusieurs dates vont marquer la confection de ces graffitis. En 1761 les murs du château sont décorés selon les aspirations de Marguerite de Fumel. En 1972 des archéologues font des fouilles dans ce qui reste du château. Des travaux de restauration sont initiés en 2004 par la municipalité de Fumel.

Pour en savoir plus et préparer votre visite, consultez le site internet.

Partager cet article !

mm

Auteur : La rédaction

Merci d"avoir lu notre article :

Le château fort de Bonaguil dans le Lot-et-Garonne

shares