Créer un écosystème pour un potager bio

Créer un écosystème en attirant les animaux

Salades au potager

Salades au potager

Il existe pour chacune des espèces un prédateur…. sur ce principe, il est judicieux d’attirer dans son jardin les prédateurs des insectes ou animaux indésirables. Les oiseaux tels que les mésanges, hirondelles… se nourrissent d’insectes et de larve. Les chouettes de rongeur, de limaces et de sauterelles.

Attirer les oiseaux dans votre jardin en leur installant des mangeoires placées en hauteur (branche d’arbre) et un assiette creuse remplie d’eau (ou un récipient plat) avec de l’eau pour leur offrir un bain à même le sol.

Il est important de leur apporter la nourriture en automne et en hiver, qui sont des périodes où les oiseaux ont plus de difficultés à se nourrir. En s’habituant à ce territoire, il vous resteront fidèles toute l’année !

Quelques idées de nourriture pour les oiseaux : graines de blé, mais concassé, avoine, tournesol, millet. rajoutez de la graisse (saindoux par exemple) en hiver. Évitez le pain blanc, très mauvais pour la plupart des oiseaux.

Faites poussez dans votre jardin des groseilles, mûres, cassis et framboises qui attirent également les oiseaux. Il est aussi intéressant de planter quelques pieds de tournesols.

Le lierre et la vigne vierge seront aussi très attirants sur un abris de jardin ou une pergola et participeront à créer l’écosystème.

Le hérisson est un redoutable prédateur des limaces et escargots. Il est assez facile à attirer à condition de lui aménager un petit abris dans un coin du jardin. l’idéal est de lui aménager un espace dans un tas de buches avec à l’intérieur un peu de paille. Protéger le tas de buche avec une bâche ou une tôle pour le protéger le bois de la pluie. Placer quelques quartiers de pommes de temps à autres… Le hérisson adore ça.

Protéger la vie du sol

Tous les micro-organismes présents dans le sol nourrissent la terre et apportent tous les nutriments nécessaire pour les légumes se développent. Effectuer des petits amendements naturels (tonte de pelouse, feuilles mortes) pour laisser les bactéries, champignons se développer et enrichir la terre. Éviter les labours profonds qui casse l’équilibre entre les différentes strates du sol.

mm

Auteur : La rédaction

Merci d"avoir lu notre article :

Créer un écosystème pour un potager bio