L’Aglaonema, une plante d’intérieur avec un joli feuillage panaché

Nom(s) commun(s) : Aglaonema de la famille des aracées.
Lumières : Elle aime la lumière abondante mais la mi-ombre est également supportée.
Hauteur : dans de bonnes conditions de culture, elle peut atteindre 70 cm à 1 mètre
Feuillage : il est persistant, panaché vert avec des teintes blanches ou rouges. Il forme de grandes feuilles de 15 cm particulièrement décoratives
Longévité : vous pourrez aisément le conserver 3 à 4 ans si vous prenez bien soin de lui

Plante d'intérieur : l'Aglaonema
Une belle plante d’intérieur : l’Aglaonema

Présentation de l’aglaonéma

L’aglaonéma est une plante d’intérieur compacte avec de longues feuilles vertes marbrées sous forme de touffe. Elle est facile à trouver en jardinerie et d’un prix abordable. Son joli feuillage sera du plus bel effet dans votre intérieur.

L’entretien et la multiplication

La plante est originaire des forêts tropicales. Elle apprécie donc les expositions ensoleillées sans lumière directe. De culture facile, elle accepte également la mi-ombre. Une atmosphère humide sera un plus.

Dans des conditions idéales de culture, la plante peut atteindre 1 mètre de haut.

Il est préférable de retirer les fleurs qui donnent des fruits toxiques.

Température : Placez-la dans une pièce dont la température est de l’ordre de  20°C. En hiver, éviter les pièces froides dont la température descend en dessous de 15°C. Comme toutes les plantes tropicales, une température trop fraîche peut la faire dépérir.

Arrosage : Arroser avec une eau non calcaire. Arroser dès que la surface de la terre devient sèche. Réduire les apports d’eau en hiver. Le pot doit être bien drainé. Utilisez par exemple des billes d’argile.

Engrais : Tous les 15 jours d’avril à fin septembre avec de l’engrais à fleur.

Insectes : Possible cochenilles surtout lorsque la température est forte. Brunissement possible des feuilles si l’air est trop sec. L’aglaonema est sensible au botrytis.

La plante se multiplie facilement en divisant le pied au printemps. Il suffit de prélever un rejet et de le mettre dans un pot rempli de terreau mélangé avec un peu de sable.

Image par PENEBAR de Pixabay

Partager cet article !