Fiche métier : le travail du pépiniériste

Entre agriculture et artisanat, le métier de pépiniériste offre de nombreuses opportunités.

Le métier de pépiniériste

L’évolution des techniques de production (climatisation des serres, biotechnologie…) demande de bonnes connaissances. Toutefois il est possible d’acquérir de solides bases sur le terrain à condition d’être motivé. Le CAPA (certificat d’aptitude professionnelle agricole) d’employé horticole option pépiniériste est une bonne voie. La formation peut-être complétée par un brevet de technicien agricole.

Le pépiniériste plante des arbresLes tâches quotidiennes dépendent du niveau de formation et du calendrier. Le pépiniériste prépare le sol, effectue et entretien les plantations. Le pépiniériste doit anticiper les cultures en fonction des périodes propices à la vente (Toussaint, printemps…). Le travail demande soin, minutie et de solides connaissances en botanique et mécanique. Comme tout métier de la terre, il demande de bonnes capacités physiques et de l’endurance.

Les différentes formations qualifiantes

En CAP

  • CAP agricole agriculture des régions chaudes
  • CAP agricole métiers de l’agriculture

En Bac

  • Bac pro productions horticoles

Autres

  • BPA travaux des productions horticoles
  • BP responsable d’atelier de produits horticoles.

Le niveau salarial

Selon l’expérience, le salaire sera le SMIC pour les débutants soit environ 1500 € brut. Pour les plus expérimentés, le salaire se rapproche des 2000 € brut.

mm

Auteur : La rédaction

Merci d"avoir lu notre article :

Fiche métier : le travail du pépiniériste