La profession de Plombier : formation et qualités

Formation pour devenir plombier

Le CAP installations sanitaires est la base des formations. Le BEP techniques des installations sanitaires et thermiques est également possible mais il est préférable d’acquérir le bac pro énergétique ou le brevet professionnel plombier.
tuyau en cuivre de plomberie

Un esprit logique et le sens du contact

Si le plomb à quasiment disparu des installations à cause de sa toxicité, le métier de plombier reste incontournable. Les matériaux et techniques ont fortement évolués ces dernières années.  Les canalisations en cuivre soudées à la brasure d’argent sont un gage de solidité et de résistance dans le temps mais nécessite une mise en œuvre plus compliqué par rapport aux nouveaux matériaux comme le PER ( Polyéthylène réticulé) et le multicouche. Ils sont également plus chers.

Des installations sans soudure se sont développés grâce aux raccord sans soudure.  Leur montage particulièrement aisé assure leur succès.

Le plombier est amené à intervenir soit sur des constructions neuves ou il sera consulté pour l’élaboration des plans soit sur des installations existantes. Le travail de plombier connaît des pics en fonction des saisons et notamment en période froide pour l’entretien des chaudières et des pannes dues au gel. Ses missions de dépannage peuvent l’amener à intervenir rapidement auprès de sa clientèle comme le débouchage d’un évier ou la réparation d’une fuite d’eau.

Le métier est physique et parfois pénible et demande un bon sens des relations humaines.

Encyclopédie Quantum

Auteur : La rédaction

Merci d"avoir lu notre article :

La profession de Plombier : formation et qualités

Real Time Web Analytics