Professionnalisation du bijoutier joaillier

Le secteur des pierres fines et métaux précieux est un domaine où l’art et la technique se mêlent étroitement. Le bijoutier joaillier fabrique, polit, monte et crée des bijoux selon des techniques précises qui s’apprennent via des formations scolaires classiques allant du CAP au BTS. Ces formations associent différentes spécialisations et Mentions Complémentaires (MC) qui permettent à l’artisan de se spécialiser.

Les cursus pour devenir bijoutier

Bijou fantaisieLa formation au niveau du  CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) est accessible  dès l’âge de 16 ans. L’obtention de ce diplôme permet de débuter rapidement dans la vie active au sein d’un atelier ou comme artisan indépendant. Le CAP offre plusieurs spécialisations comme l’option polissage, sertissage , lapidaire ou monteur en orfèvrerie… La liste est non exhaustive et le choix est vaste.

Le Brevet des Métiers d’Art (BMA) : Après le CAP, il est possible de suivre une formation BMA, niveau Bac, qui complète les connaissances acquises et permet d’asseoir les compétences professionnelles. Les options sont également nombreuses et permettent une spécialisation dans un domaine précis.

Le Diplôme des Métiers d’Arts (DMA) : Le DMA équivaut à un diplôme Bac + 2. Il apporte une connaissance professionnelle approfondie de haut niveau et prépare à la gestion d’une petite entreprise.

D’autre part, des stages de perfectionnement avancés sont proposés par l’école Boulle ainsi que par l’institut de gemmologie. La profession de bijoutier joaillier, accessible aux femmes comme aux hommes, est un secteur lucratif même pour un jeune salarié. Ce métier offre des débouchés dans des domaines très variés et favorise l’aspect créatif de l’artisan.

 

Partager cet article !

mm

Auteur : La rédaction

Merci d"avoir lu notre article :

Professionnalisation du bijoutier joaillier

shares