Apprendre le métier de boulanger et obtenir ses diplômes

La consommation annuelle de pain par habitant est de l’ordre de 200 baguettes. Autant dire que le boulanger occupe une place prépondérante dans la vie de tous les jours. Le savoir-faire du professionnel aura une influence directe sur la qualité du pain.

Petits pains
Petits pains du boulanger

Le métier demande de bonne capacité physique. Les journées sont longues et le boulanger doit se lever tôt ( vers 4H du matin) pour approvisionner la boulangerie dès 7 ou 8 Heures du matin selon les heures d’ouvertures. La manipulation du pain est physique bien que l’évolution des techniques telles que le pétrin mécanique apportent dorénavant une aide précieuse. La présence des fours rendent également le travail pénible en été.
Un sens gustatif et artistique prononcé est un atout de taille pour embrasser la profession de boulanger.

Le métier comprend également un partie gestion pour assurer l’approvisionnement en matières première ( farine, beurre, céréales, etc…) et comptable.

Comment devenir boulanger ?

Les boulangeries vendent généralement une gamme complète de produits autour du pain traditionnel : pains spéciaux, viennoiseries, brioches, sandwichs et très souvent des pâtisseries.

Le CAP de boulanger est la formation initiale. Elle peut être complété par des mentions complémentaires (MC) d’une durée d’1 an pour se spécialiser. La MC pâtisserie boulangère pour apprendre à faire de la pâtisserie et la MC boulangerie pour se perfectionner dans la création de viennoiserie et pains spéciaux.

Mais d’autres diplômes existent, comme le brevet professionnel (BP) boulanger ou encore le baccalauréat professionnel boulanger.

De plus, un ouvrier qui souhaite s’installer à son compte et ouvrir sa propre boulangerie peut  faire des études de gestion comme un DUT de gestion des entreprises et des administrations ou bien un BTS comptabilité par exemple. Ceci est facultatif mais cela est toujours un plus pour quelqu’un voulant monter son entreprise et la faire prospérer.

Au final, le secteur de la boulangerie artisanale emploie plus de 100 000 salariés en France dans des boulangeries « traditionnelles » ou dans des grandes surfaces, ce qui représente un nombre considérable d’emplois potentiels.

Partager cet article !