Épilation à la lumière pulsée : quand l’utiliser ?

L’épilation à la lumière pulsée aussi appelée à la lampe flash fonctionne par le biais d’un appareil qui envoie une lumière intense afin de détruire le poil à sa racine. C’est un procédé durable voir définitif (des études montrent une non repousse de 80% des poils chez les personnes traitées, un chiffre bien supérieur à l’épilation à la cire).  Mais celui-ci n’est pas adapté à tous les types de peaux. Voici quelques explications pour mieux comprendre le procédé et le processus.

Principe de l’épilation à la lumière pulsée

Le poil doit sa couleur à des pigments appelés mélanines, se sont ces macromolécules qui réagissent à la lumière pulsée: la lumière est une énergie rayonnante et la mélanine contenue dans le poil absorbe cette énergie pour ensuite la restitue sous forme de chaleur ayant pour conséquence de brûler la papille dermique. Cette dernière, enfouie à l’intérieur du bulbe, est responsable de la croissance du poil. Ainsi détruite l’épilation est définitive.Epilation à la lumière pulsée

En pratique, les choses sont légèrement différentes car la vie d’un poil passe par plusieurs phases: pendant toute la durée de sa croissance, il est relié à la papille, ensuite il se détache et commence à migrer vers la surface de la peau, pour finir il tombe. Lors d’une séance d’épilation tous les poils n’en sont pas à la même phase, la lampe flash n’aura alors pas la même efficacité. En effet les conditions optimales sont obtenues quand le poil et la papille sont encore reliés, c’est pourquoi il faut plusieurs séances.

Aussi, ce type d’épilation réagit différemment selon la zone du corps et la couleur du poil car moins il y a de mélanine plus le poil est clair donc il absorbe moins d’énergie lumineuse et inversement pour les poils noirs. Il faudra donc plus de séances pour les blonds que pour les bruns, environ 5 à 10 à étaler sur plusieurs mois.

Où se faire épiler ?

Ce procédé quasiment indolore peut être dispensé par des dermatologues ou en institut de beauté. Il est tout de même fortement conseillé de consulter un médecin au préalable.  Il peut, en effet, y avoir des contre-indictions pour les peaux très foncées qui réagirons excessivement avec la lumière pulsée. Idem pour les personnes prenant certains traitements médicamenteux, l’avis du médecin est préférable.

Partager cet article !

mm

Auteur : La rédaction

Merci d"avoir lu notre article :

Épilation à la lumière pulsée : quand l’utiliser ?

shares