La taxe Tobin : ses origines et son fonctionnement

Origine et définition de la taxe

la taxe Tobin
La taxe Tobin

La taxe Tobin est une idée qui a été proposée au tout début des années 70, en 1972 par James Tobin, le lauréat du prix Nobel d’économie. Le but affiché au départ consiste à taxer les transactions monétaires internationales pour parvenir à limiter les spéculations financières à court terme qui n’ont pour seul but que le profit. Le pourcentage de cette taxe est relativement faible puisqu’il devrait se situer selon son initiateur aux alentours des 0,05 à 1 %. Toutefois même avec cette faible taxe cela représenterai des milliards de dollars.

Le fonctionnement de la Taxe Tobin

La taxe devrait être collectée dans chaque pays avec un niveau de taxation identique ; les bénéfices engendrés seraient ensuite reversés à un organisme international géré par le FMI ou tout autre groupe indépendant placé sous le contrôle direct de l’ONU. Le faible taux proposé ne devrait ainsi pas inciter les actifs boursiers à limiter leurs transactions mais cela pourrait engendrer de grands bénéfices qui seraient reportés vers les pays les plus pauvres. Il s’agirait donc d’un moyen pour soutenir le développement des régions les moins avancées de la planète sans pour autant nécessité l’intervention direct des états.

Les critiques sur son mode de fonctionnement

La taxe Tobin est cependant critiquée dans son mode de fonctionnement et elle divise une grande partie des économistes ; en effet son principe de limiter les transactions spéculatives à courts termes pourraient également provoqués un ralentissement des spéculations qui sont, cette fois-ci, non spéculatives. De plus, elle serait contraire au secret bancaire puisqu’elle impliquerait un réel suivi de toutes les transactions à l’échelle planétaire.

La taxe, malgré plusieurs décennies de débats à son sujet, n’est toujours pas d’actualités et de nombreux états ne sont pas du tout favorables à sa mise en application ; il sera d’ailleurs bien difficile de s’entendre à l’échelle mondiale pour une réelle mise en application.

Partager cet article !