Faillite personnelle : comment s’en sortir ?

Chaque année, le nombre de faillites personnelles augmente. Il existe une multitude de raison pouvant conduire à une situation financière difficile. Voici les principales difficultés rencontrées qui peuvent vous amener à vous retrouver surendettée.

Les causes de la faillite personnelle

Le poids des crédits

endettement
L’endettement et la faillite personnelle

Nous sommes dans une société de consommation. De nombreuses sociétés proposent des crédits à la consommation. Pour des sommes allant jusqu’à 7000 euros, nul besoin de présenter de fiches de salaire.
De nos jours, il est très facile de faire un crédit pour payer les cadeaux de noël, pour s’offrir un petit voyage pour les vacances d’été, pour payer une importante réparation de voiture. Généralement, ceux sont des personnes aux revenus modestes qui sont pris dans cet engrenage.
Cela se termine par un remboursement des crédits supérieurs à la fiche de salaire. Cela entraine des indemnités de retard de paiement qui ne permette plus au créancier de rembourser.

La perte du travail

La seconde cause de faillite personnelle est la perte de son emploi. Le taux de chômage élevé et la difficulté pour retrouver un emploi sont malheureusement des facteurs courants. Les personnes de plus de 50 ans ayant une faible qualification ont un risque élevé de chômage. Mais les cadres ne sont épargnés pour autant et sont habitués à un niveau de vie difficile à maintenir après la perte d’un emploi.

La procédure de surendettement

La procédure de surendettement permet d’aménager les remboursements auprès des créanciers voir de les alléger.
Les 3 étapes pour sortir d’une faillite personnelle :

  • Les personnes ne pouvant faire face à leurs dettes non professionnelles.
  • Dépôt d’un dossier auprès de la commission de surendettement de votre département.
  • La commission propose un aménagement de remboursement selon les revenus de la personne. Elle calcule également la somme minimum à laisser pour la personne. Cette somme ne peut être inférieure au RMI.

Le rétablissement personnel

Après étude du dossier de surendettement, la commission peut conclure à l’impossibilité, pour la personne, de rembourser les dettes auprès des créanciers.

En protégeant le strict minimum pour vivre, la commission va mettre en vente aux enchères les biens de la personne. Si les ventes ne permettent pas de rembourser l’intégralité des dettes, le juge annulera la somme restante à payer.

Partager cet article !