La cerise : variétés à planter et vertus pour la santé

Belles cerises rouges
Belles cerises rouges

A partir du mois de mai, les cerises font leur apparition dans les rayons fruits et légumes. Avec les fraises, c’est l’un des petits fruits star du printemps. La saison est courte, alors autant en profiter dès que les premières sont disponibles.

Les cerises contiennent des vitamines A et C, du potassium, du calcium ainsi que du fer et du cuivre. Elles sont une bonne source d’alcool périllique. Au niveau santé, elles réduisent le risque cardiovasculaire et préviennent certains cancers.
La cuisson détruit certains nutriments bénéfiques de la cerise. Mangez les plutôt crues pour en tirer tous les bienfaits.

Les différentes variétés de cerise

Il existe environ 30 variétés de cerisiers (genre prunus) cultivées dans l’hexagone avec des dates de maturations plus ou moins avancées dans la saison. Les gelées tardives peuvent réduire à néant une récolte et le passage des saints de glace est toujours une étape critique pour les producteurs

La plupart des genres cultivés donne des fruits de couleur rouge. Toutefois d’autres cultivar produisent des fruits bicolores jaune/rouge avec une chair blanche. Parmi ces variétés les plus répandues sont :
– la Burlat : c’est la principale variété consommée dans l’hexagone. Elle a un gros calibre avec une chair rouge vif sucrée et très parfumée. La production est hâtive et la récolte débute mi-mai.
– la Bigarreau Summit : sa floraison tardive permet de cultiver cette variété un peu partout en France. Ce cerisier es auto-fertile et produit de gros fruits sombres.
– la Stark et Van
– la Reverchon : des fruits  de gros calibre à la chair croquante
– la Hedelfingen

L’INRA travaille sur de nouvelles variétés.

Bien les choisir et les conserver:

Les queues doivent être bien vertes (les tiges deviennent marron lorsqu’elles sont moins fraîches). La peau doit être lisse et brillante. Le fruit doit être ferme au toucher. Le fruit est fragile : achetez le strict minimum. Après l’achat, placez-les au réfrigérateur sans les laver pour éviter la pourriture.

Le ver de la mouche de la cerise est un véritable fléau. Les cerisiers en culture conventionnelle sont traités avec des produits chimiques pour lutter contre ce parasite. La consommation de fruit cultivés en agriculture biologique est fortement conseillée. Malheureusement, les fruits cultivés en bio ont un prix est souvent très élevé.

Le fruit se prête bien à la dessiccation. Il peut également être transformé en coulis ou en une délicieuse confiture. Le plus fastidieux reste de le dénoyautage.

Queues de cerises:

Les queues peuvent également être utilisées en tisane. Elles sont diurétiques et astringentes.

Partager cet article !