Définition d’un élément radioactif

Pictogramme radioactifUn élément est dît radioactif lorsque son noyau est instable et émet des rayonnements alpha, bêta ou gamma. dans le rayonnement alpha, la  désintégration s’accompagne de la formation d’atomes moins lourds suite à la pertes d’atome d’Hélium pouvant être à leur tour instable et d’énergie. On définit pour chaque noyau radioactif, une demi-vie qui correspond au temps nécessaire pour diviser par 2 le nombre de noyaux par désintégration.

Les déchets radioactifs

L’énergie nucléaire est principalement produite par la fission du noyau d’uranium. Le combustible est au préalable enrichi pour être utilisable dans la centrale nucléaire. L’enrichissement est à l’origine d’uranium appauvri contenant également les radioisotopes de la chaine radioactive (notamment le thorium et le radium)
La radioactivité des déchets produits par cette fission est un véritable problème puisque la demi-vie de ces éléments est très longue (1620 ans pour le radium).

La radioactivité dans la médecine

La radioactivité a permis de grande avancées médicales dans l’exploration du corps humain. Des outils d’imagerie médicale ont été développés grâce à cette radioactivité comme, par exemple, ceux à l’iode 123 (un des isotopes de l’iode) dont la demi-vie est de 13 heures.

Histoire de la radioactivité

Henri Becquerel découvrait la radioactivité en 1896. Marie Curie confirma le phénomène avec le thorium.

Une part importante de l’électricité est fournie grâce aux centrales nucléaires. Cela ne s’effectue pas sans risque puisque des accidents graves avec rejets de substances radioactives dans l’atmosphère ont eu lieu.

Parmi ces grandes catastrophes, il faut citer en premier celle de Tchernobyl dans l’ancienne URSS en 1986 dont le nuage radioactif s’est répandu sur une grande partie de l’Europe.

Plus récemment en 2011, au Japon, l’accident de Fukushima s’est produit à la suite d’un tsunami. La gravité et les quantités de rejets radioactifs sont du même ordre qu’à Tchernobyl

Partager cet article !