La Vitamine E : naturelle et antioxydante – Sources alimentaires

Propriétés et rôle

Molécule de vitamine E
Molécule de vitamine E

Le terme vitamine E englobe un mélange de composés complexes (tocophérols et tocotriénols). La forme la plus présente dans l’organisme et qui sert d’unité de mesure est le d-alpha-tocopherol.

La vitamine E synthétique ou dl-alpha-tocophérol semble comme le montre certaines études être moins bien assimilée par l’organisme.

La vitamine E est un composé dont les propriétés anti-oxydantes sont reconnues. Cependant le dosage quotidien pour bénéficier de cette protection est de l’ordre de 200UI, ce qui largement supérieur à la quantité que peuvent apporter les aliments.
Elle lutte également efficacement contre le vieillissement cellulaire en neutralisant les radicaux libres et a également un effet positif dans la prévention des maladies cardio-vasculaires.
La littérature scientifique regorge d’études sur les effets de la vitamine E sur le traitement d’autres maladies (Parkinson, Alzheimer…) mais les résultats actuels ne permettent pas d’affirmer clairement un effet positif.

La teneur en vitamine E est encore très souvent indiquée en unité internationale « UI » : 100UI de vitamine E naturelle correspond à 67 mg de d-alpha-tocophérol.

Où trouver de la vitamine E

Etant liposoluble, elle se trouve principalement dans les corps gras (huiles, noix…)

Quantité pour 100 g :

Huile de germe de blé: 133,0 mg
Huile de tournesol: 48,7 mg
Huile de palme: 25,6 mg
Margarine: 25,0 mg
Noisette: 20,0 mg
Huile de colza: 18,4 mg
Huile d’arachide: 13,0 mg
Soja: 11,0 mg
Huile d’olive: 5,1 mg
Thon: 6,3 mg
Avocat: 3,2 mg

Partager cet article !