La mémoire et la capacité de mémorisation du cerveau humain

La mémoire est la capacité de votre cerveau à enregistrer, conserver et restituer une information. Il en existe plusieurs sortes dont les plus connues sont la mémoire à court terme et la mémoire à long terme.

La mémoire à court terme

Une partie de notre cerveau permet de stocker un nombre très limité d’informations pendant une durée également limitée. C’est ce que l’on appelle la mémoire à court terme ou la mémoire de travail. Les neuroscientifiques ont évalué à une trentaine de secondes la durée de mémorisation. Ce laps de temps peut être amélioré si on se répète plusieurs fois les données à se souvenir.
Cerveau et mémoire

A long terme

La mémoire à long terme est divisée en trois type : épisodique, sémantique et procédurale.

  • La mémoire épisodique : Elle nous permet de se rappeler tous les moments vécus par le passé. Lorsqu’on a la sensation d’avoir déjà vécu une scène, c’est elle qui nous joue des tours.
  • La mémoire sémantique : Elle regorge d’informations encyclopédiques. C’est à dire que toutes les données stockées, dans ce coin de notre cerveau, nous paraissent sûres et ne peuvent être remises en compte.
  • La mémoire procédurale : Celle-ci mémorise toutes les données qui nous permettent d’avoir un savoir-faire, d’avoir des habitudes gestuelles et elle porte sur nos habiletés motrices. Pour donner un exemple, lorsque vous voulez boire, cette mémoire va vous informer qu’il faut utiliser un verre.

La capacité de mémorisation d’un cerveau peut être extraordinaire comme les personnes atteintes du syndrome d’Asperger. Pour en voir son activité, on peut utiliser la technologie de la tomographie.

Tester sa mémoire à court terme

Comme nous l’avons expliqué dans la fiche sur la mémoire, la mémoire à court terme est la capacité de mémorisation de quelques données ( 7 éléments maximum en général) pendant environs 30 secondes.

Test de mémorisation N°1

Pour tester cette mémoire à court terme, voici un petit test. Vous ne devez absolument pas répéter plusieurs fois un même mot dans votre esprit. Faites lire la liste des mots ci-dessous par l’un de vos proches :

  • Immeuble
  • Stagiaire
  • Voiture
  • Collection
  • Affichage
  • Politique
  • Cuisine

A la fin de la lecture, énoncez la liste des mots que vous avez retenus. Si votre capacité de mémorisation à court terme fonctionne bien, vous devez être capable de ressortir au moins 6 mots de cette liste.

Test de mémorisation N°2

On recommence le test avec une nouvelle liste. cette fois, après la lecture de la série de mots, attendez 1 minute avant de répéter les mots que votre proche vous a dicté. Pendant cette attente, vous ne devez pas essayer de mémoriser la série en répétant plusieurs fois les termes énoncés. Voici la liste de mots pour ce second test :

  • Canapé
  • Bitume
  • Chardonnay
  • Spectacle
  • Processeur
  • Armoire
  • Magnétoscope

Normalement, il vous est plus difficile de répéter cette liste et c’est normal. Cette mémoire de travail est très limitée dans la durée de stockage. Néanmoins, il est possible d’augmenter cette durée ainsi que le nombre d’éléments mémorisés. Pour cela, il suffit de faire travailler quotidiennement votre cerveau à mémoriser une série de mots ou une série de chiffres.

Notre cerveau est à une énorme capacité de mémorisation. Et bien plus que ce que l’on pensez jusqu’à présent. C’est le résultat de l’étude réalisée par les chercheurs de la Salk Institute for Biological Studies.

Cette étude scientifique démontre que le cerveau humain est capable de mémoriser 10 fois plus d’informations que l’on croyait. Pour vous donner une échelle de grandeur, votre cerveau est en mesure de mémoriser toutes les pages internet du monde entier soit 1 million de milliards d’octets (1 pétaoctet) ou bien encore, 4.7 milliards de livres. C’est tout simplement énorme. Alors d’où vient cette capacité de mémorisation ?

L’étude du cerveau

hippocampe du cerveau humain

Position de l’hippocampe dans le cerveau humain

Tout se passe dans l’hippocampe, la partie du cerveau lié à la mémoire. C’est d’ailleurs l’hippocampe que l’on mesure lors des analyses pour déterminer si une personne est atteinte de troubles de la mémoire comme la maladie d’Alzheimer. Les scientifiques ont fait une modélisation 3D de l’hippocampe d’un rat et ont découvert  que les synapses (1) sont capables de changer de tailles selon la masse d’information à traiter. Jusqu’à présent, le monde scientifique pensait qu’il n’existait que 3 tailles de synapses (petites, moyennes et grandes) mais l’étude en révèle finalement 26 au total. Ce qui change complètement les capacités du cerveau humain. En augmentant sa taille une synapse est en mesure de traiter beaucoup plus d’informations. Elle est capable de changer sa taille en quelques minutes (entre 2 et 20 minutes selon les conclusions). C’est une véritable révolution dans le monde de la neurosciences et également pour l’informatique. C’est peut-être une nouvelle voie à explorer pour élaborer des ordinateurs puissants qui consomment très peu d’énergie.

Notre cerveau est très complexe et il reste encore beaucoup de choses à découvrir. Mais cette découverte est un pas supplémentaire très important dans les études des troubles de la mémoires et pour l’informatique.

(1) Synapse : C’est la passerelle qui s’établit entre 2 neurones. Elles sont de 2 types : Chimiques ou électriques.

Différentes zones du cerveau humain

Cerveau humain

mm

Auteur : La rédaction

Merci d"avoir lu notre article :

La mémoire et la capacité de mémorisation du cerveau humain

Real Time Web Analytics