Myopie : Définition et les différents traitements de la vision

La myopie correspond à une gêne de la vision provenant d’un défaut de la cornée. Le globe oculaire de l’œil myope est généralement trop long si bien que l’image d’un objet éloigné ne se forme pas sur la rétine mais à l’avant de celle-ci. La personne myope a une bonne vue de près mais sa vision de loin est floue. Ce problème se développe très souvent dès l’enfance et évolue progressivement jusqu’à l’âge de 20 ans environ. A partir de cette âge, la vue se stabilise. Ce défaut de vision est fréquemment héréditaire : un enfant dont les 2 parents sont myopes, a de gros risques de l’être lui aussi.

Enfant atteint de myopie
Enfant atteint de myopie

Des test d’acuité visuelle pratiqués par un ophtalmologiste permettent de déterminer le degré de la myopie. La myopie est chiffré en dioptrie négative. Elle est considérée comme faible, si elle est inférieure à -2 dioptries et forte pour un résultat supérieur à -6 dioptries. Il est important pour les personnes myopes de consulter un spécialiste de manière régulière car ces personnes sont plus sujettes à un décollement ou un déchirement de la rétine ou à un problème de cataracte.

Les différents traitements de la myopie

Différents moyens existent pour corriger les problèmes de myopie :

  • Le plus classique est le port de verres correcteurs concaves qui grâce à leur forme rétablissent la projection de l’image sur la rétine. Plus le défaut de vision est accentué, plus les verres sont épais. Cependant, il existe aujourd’hui des verres amincis beaucoup plus esthétiques et plus confortables.
  • Les lentilles de contact sont également très efficaces pour la correction de la myopie. Elles présente l’avantage d’élargir le champ de vision par rapport aux lunettes.
  • La correction par une intervention de chirurgie au laser est de plus en plus répandue En corrigeant la courbure de la cornée, elle permet généralement de retrouver une vue normale et de supprimer totalement le port de lentilles ou de lunettes. Cette intervention peut se pratiquer dès que la myopie est stabilisée. Des examens très précis doivent cependant être réalisés avant toute intervention pour s’assurer qu’aucune contre-indication existe sur la personne à opérer.

Partager cet article !