La couche d’ozone et sa formation dans la stratosphère

la couche d'ozone
La filtration du soleil l’ozone

L’ozone est un composé de formule chimique O3 qui se forme dans les hautes couches de l’atmosphère grâce aux rayonnements lumineux. Cette couche filtre les rayons solaires et notamment les ultraviolets B (UVB) à haute énergie particulièrement nocifs. La diminution de l’épaisseur de la couche d’ozone a des conséquences dramatiques pour la biosphère.

Formation naturel de l’ozone

Le processus photochimique naturel de l’ozone à partir de l’oxygène demande une grande énergie et ne s’effectue qu’à haute altitude.

Les rayons solaires de haute énergie ( ultra-violet de longueur d’onde inférieure à 240 nm) permettent de décomposer le dioxygène en radicaux libres O. :

O2 –> O. + O.

Les radicaux libres se recombinent avec l’oxygène pour former l’ozone

O. + O2 –> O3

L’ozone peut également se combiner avec les radicaux libres de l’oxygène pour former du dioxygène

O. + O3 –> 2 O2

Il y a donc un cycle de formation et destruction qui se produit dans la stratosphère. Celui est vital car il absorbe les rayons ultra-violet nocifs.

A basse altitude

L’ozone se forme également suite à la présence de dioxyde d’azote NO2 qui joue le rôle de catalyseur et d’hydrocarbures issus de la pollution automobile.

Or c’est un gaz toxique et sa présence dans notre atmosphère estnéfaste. De plus l’ozone est un gaz à effet de serre. Il contribue ainsi au réchauffement climatique. Cela explique que ce gaz serve d’indicateur de pollution.

Destruction par les CFC

L’ozone se détruit naturellement à haute altitude et un équilibre se forme en apparition et destruction selon un cycle. Mais l’utilisation de certains gaz perturbe cet équilibre et notamment les CFC (Chlorofluorocarbure) qui ont longtemps été utilisés comme gaz réfrigérants ou propulseurs. Ces gaz détruisent l’ozone et amincissent la couche jusqu’à former des trous.

Le trou de la couche d’ozone est particulièrement important dans l’Antarctique (pôle sud). La concentration du gaz peut diminuer de 80 % selon les périodes de l’année

Le protocole de Monréal, ratifié par de nombreux pays, a interdit la fabrication et l’utilisation de ces gaz. la couche protectrice de la terre semble se reformer, ce qui est très encourageant.

Partager cet article !