Les matériaux écologiques d’isolation, leur efficacité et le confort thermique

Les déperditions moyennes dans une maison neuve sont réparties de la façon suivante :

  • murs : 20%
  • plancher bas : 20 %
  • ponts thermiques : 20 %
  • fenêtres :15%
  • aération : 15 %
  • toiture : 10 %

L’isolation de l’habitation est essentielle pour limiter les déperditions de chaleur.

Laine de mouton

Laine de mouton

De nouveaux matériaux aux très bonnes performances isolantes sont désormais disponibles sur le marché. Ces matériaux d’origine naturelle présentent l’avantage de ne pas être nocifs. A noter toutefois, une démarche plus saine des fabricants de laine de verre traditionnelle des laines de verre sans folmaldéhyde (Ursa PureOne par exemple).

Résistance thermique

Elle est définie suivant sa résistance thermique R en m².K/W qui dépend de la conductivité thermique du matériaux λ en W/m.°C (la résistance thermique est légale à l’épaisseur du matériaux divisé par sa conductivité thermique). Ces 2 grandeurs permettent de comparer l’efficacité des isolants. Plus la valeur de λ est faible ( ou plus la valeur de R est grande ) plus le matériaux est isolant.
La norme RT2012 fixe des valeurs minimales de R suivant les parties à isoler.

  • combles :8
  • murs : 4
  • plancher-bas : 4

La prochaine réglementation RT2020 prévue pour 2020 est encore plus exigeante.

  • combles : 10
  • murs : 5
  • plancher-bas : 5

Les travaux d’isolations peuvent donner droit à un crédit d’impôt et à des aides financières aux propriétaires mais aussi aux locataires

Les différents matériaux isolants

Isolation à la laine de Chanvre

Les fibres minérales : la laine de verre et de roche sont les matériaux d’isolation traditionnel. Ils présentent malheureusement le désavantage d’être à l’origine d’irritation. Il est donc préférable de se tourner vers des isolants écologiques tout aussi performants. Les matériaux écologiques : laine de mouton, plume de canard, la ouate de cellulose, les fibres de bois, la laine de chanvre, le textile, le roseaux… un grand choix que vous pouvez retrouver sur la fiche sur les matériaux isolants écologiques

Développement durable oblige, les matériaux d’isolation utilisés dans les habitations ont subis une grande évolution avec une offre en matériaux écologiques en pleine expansion. Les isolants habituellement utilisés dans les maisons comme la laine de verre, le polystyrène expansé … laissent un peu de place à la laine de mouton, au liège expansé, aux fibres de bois. Malheureusement leur prix reste toutefois plus élevé ce qui est un frein à leur développement. On note également des progrès sur la fabrication des matériaux traditionnels comme la laine de verre avec des produits   qui n’émettent ni COV ( composé organiques volatils)  ni de formaldéhyde dans le but d’un habitat plus sain.

Les isolants écologiques

Nous avons listé les principaux matériaux renouvelables utilisés avec leurs performances énergétiques

La laine de mouton

La laine de mouton, bien connu pour ses excellentes propriétés isolantes, est maintenant utilisée dans les habitations. Son coefficient de conductivité thermique λ = 0,039 W/m.°C. Elle résiste également très bien à l’humidité et elle est un bon isolant phonique. Elle résiste au feu et aux insectes à condition d’être traitée.
On utilise la laine de mouton principalement pour l’isolation des murs, des toitures, des combles, contre-cloisons…
Prix indicatif : 11€/m²

La ouate de cellulose

Elle est issue du recyclage du papier et peut être utilisée en vrac ou en panneau. Elle est traitée pour la rendre imputrescible et résistante aux insectes. Elle est également traitée contre l’incendie. Son coefficient moyen de conductivité thermique λ = 0,037 W/m.°C. Elle est principalement utilisée dans les cloisons et les combles.
Prix indicatif en vrac : 1,80 €/kg

La laine de chanvre

La laine de chanvre présente de nombreux atouts : faible conductivité thermique (λ = 0,040 W/m.°C), excellente résistance aux insectes et rongeurs, bonne résistance mécanique. Elle a une excellente tenue dans le temps ce qui en fait un bon investissement !
La laine de chanvre est utilisée dans les combles, les sols, les murs…
Prix indicatif : 11€/m²

Les autres matériaux écologiques

La fibre de bois : utilisée pour les murs, planchers et toitures
Conductivité thermique moyen λ = 0,045 W/m.°C

Le lin : utilisé pour les combles, murs et toitures. Très bon isolant phonique.
Conductivité thermique moyen λ = 0,037 W/m.°C

Le confort thermique

La température ressentie dans une pièce d’habitation peut être très différente de la température de l’air ambiant, ce qui entraine un inconfort thermique.

La température ressentie dépend aussi du taux d’humidité, de la température des murs intérieurs, les courants d’air et de la différence de chaleur entre les pieds et à la tête.

Idéalement, la température ressentie dans une pièce d’habitation comme le salon doit être comprise entre 19 et 24°C et le gradient de température entre les pieds et la tête inférieur à 3 °C. Une hygrométrie comprise entre 30% et 70 % est parfaite.

L’isolation des habitations s’effectue désormais à l’extérieur. Cela permet de diminuer l’effet des parois froides. En effet, la chaleur ressentie dépend du rayonnement infra-rouge (IR) des murs et des objets. Si le mur est froid, le faible rayonnement IR donnera une sensation de froid dans la pièce.

Une formule simple permet d’estimer la température ressentie dans une pièce. Celle-ci est égale à la température des parois + la température de l’air. Diviser le résultat par 2 pour connaitre la température ressentie.

Isolation d’une habitation : portes et fenêtres

15% des déperditions énergétiques dans une habitation proviennent des fenêtres et portes fenêtres. Elles sont donc, avec les matériaux isolants, essentielles dans l’isolation de la maison.
Les doubles vitrages où de l’air (voire de l’argon) est emprisonné entre 2 vitres en verre offrent de bonnes performances énergétiques.

Renseignez-vous (mairie, syndic…) si vous changez radicalement de type de produits. les couleurs et les matériaux sont parfois imposés.

Le bois : matériaux traditionnel, son principal inconvénient est l’entretien : vernis, peinture. préférez les fenêtres labellisées PFEC ou FSC (gestion durable des forêts)
Le PVC : peur d’entretien et d’un bon rapport qualité prix, le PVC est également très isolant.
L’aluminium : l’aluminium est un métal, c’est donc un mauvais isolant. Ceci est son seul défaut puisque sa rigidité permet de fabriquer des profilés très fins et de grandes dimensions.

Les fabricants créent également des fenêtres combinées bois/aluminium, PVC/aluminium pour combiner les avantages de chaque matériaux.

Partager cet article !

mm

Auteur : La rédaction

Merci d"avoir lu notre article :

Les matériaux écologiques d’isolation, leur efficacité et le confort thermique

shares