Le filtre à particules des voitures (FAP) : question d’efficacité

Le filtre à particules (FAP) sert d’anti-pollution pour la voiture. Il est utilisé pour bloquer particules fines, cancérigènes pour l’homme, présentes lors de la sortie des gaz d’échappement. Ces particules sont constituées d’une couche de suie, puis majoritairement de Carbone. Un filtre est composé, de ce qu’on appelle un « nid d’abeille » qui a pour but de faire passer les gaz, par les seuls trous disponibles, afin de stopper ces mauvaises particules.

Fonctionnement du filtre à particules

Principe du FAP
Principe du FAP

Son fonctionnement, se déroule en deux phases, la filtration et la régénération.
La première phase consiste à retenir les particules de carbone, puis à les conserver à l’intérieur du filtre. L’accumulation des particules, développe une épaisseur considérable de suie au niveau des parois. Si au début, on obtient une excellente filtration,  il y a un inconvénient, lorsque cette couche de suie, est trop importante : on obtient une mauvaise sortie des gaz d’échappement. Ceci entraîne, une perte de tonus de la part du moteur, puis, éventuellement des dysfonctionnements plus graves. Il y a donc un nettoyage aussi appelé régénération. Cette deuxième phase, consiste à brûler l’épaisseur de suie en augmentant la température des gaz d’échappement arrivant au filtre. Sur les véhicules modernes on peut facilement contrôler le volume de gasoil injecté dans le moteur, ainsi que sa période d’injection.

On rencontre trois étapes, la pré-injection, l’injection principale, puis la post-injection. Parmi ces trois étapes, celle qui favorise la régénération du filtre, est la post-injection. Ce procédé consiste à suralimenter volontairement, le moteur en gasoil, afin que le carburant imbrûlé, termine sa course dans le catalyseur en s’y enflammant. Cela a pour but d’augmenter beaucoup plus que la normale, la température des gaz d’échappement, pour parvenir à éliminer les suies et particules persistantes, grâce à leurs oxydations. Il existe une catégorie de filtres à particules, pour lesquels, il faut ajouter un produit à base de cérine dans le gasoil lors d’un plein de carburant. De ce fait, une baisse de la température de combustion des particules se produit, ce qui facilite son nettoyage (régénération).

L’efficacité du FAP

Le FAP est efficace de 95 à 99%. Un véhicule équipé d’un F.A.P est trente fois moins polluant qu’une automobile de 1993.  Toutefois l’efficacité à froid est mise en doute. le filtre a besoin d’une certaine température pour l’étape de régénération. Si celle-ci n’est pas atteinte, ce qui peut être le cas sur les courts trajets, le filtre ne se régénère pas et perd de son efficacité.

Partager cet article !