Les certifications des produits cosmétiques bio

Les cosmétiques traditionnels contiennent de nombreux ingrédients indésirables. Certains d’entre eux ne sont pas sans danger pour la santé. Ils peuvent être allergisants voire nocifs. Bien que les produits naturels ne soient pas sans danger, les fabricants de produits cosmétiques bio sont contraint d’éliminer de nombreux composés synthétiques.

Côté prix, le bio dans les cosmétiques n’est pas plus cher que les produits traditionnels. Vous avez donc tout intérêt de vous diriger vers ce type de produits !

Il existe 2 niveaux de certifications pour les produits cosmétiques bio :

Le label bio pour les produits ayant
– au moins 95% de leurs constituants d’origine naturelle
– au moins 10% issus de l’agriculture biologique
– 5 % d’ingrédients de synthèse au maximum
Logo de la charte cosmébio des cosmétiques bio
Le label eco pour les produits ayant
– au moins 95% de leurs ingrédients d’origine naturelle
– au moins 5% issus de l’agriculture biologique
– 5 % d’ingrédients de synthèse au maximum
Logo de la charte cosmébio des cosmétiques eco

Les autres obligations des cosmétiques certifiés

La charte cosmebio est très stricte dans l’approvisionnement en matières premières et les procédés de fabrication. Sont interdits de nombreux produits :
– parfums de synthèse
– conservateurs chimiques
– OGM
– Colorants de synthèse
– Etc..

En achetant des produits bénéficiant de cette certification, vous aurez la garantie de ne pas mettre sur votre peau les substances suivantes : les parabens, l’EDTA  ou le phénoxyéthanol;

La charte oblige également respect des différents règnes de la nature et interdit donc les tests sur les animaux et le respect de l’environnement. En achetant ce type de produit, vous encouragez les fabricants à produire de cosmétiques respectueux de la nature.

Le secteur des cosmétiques bio est en plein développement avec une constante progression du chiffre d’affaire du secteur.

D’autres logos, comme le sigle CE, peuvent être présents sur l’emballage.
Le logo représentant un pot avec un chiffre suivi de la lettre M pour mois est placé sur l’emballage. Celui-ci indique la date de péremption à partir du moment où le pot ou le tube est entamé: 12 M pour 12 mois

Date limite de conservation

Partager cet article !