L’Opéra de la ville lumière : Lyon

L’historique de l’opéra de Lyon

Situé face à l’Hôtel de Ville sur la place des Terreaux, l’Opéra de Lyon est aussi appelé « Opéra Nouvel », du nom de l’architecte français Jean Nouvel, lauréat d’un concours lancé en 1986 pour rénover le théâtre Chenavard et Pollet.

L’actuel bâtiment se dresse sur l’emplacement du Grand Théâtre de Soufflot, réalisé par l’architecte Jacques-Germain Soufflot et inauguré en 1756. Sur autorisation du roi Charles X, cet édifice sera détruit en 1826 pour faire place au théâtre Chenavard et Pollet, créé par les architectes Antoine-Marie Chenavard et Jean-Marie Pollet. Détruit la même année par un incendie, ce nouveau bâtiment sera reconstruit en 1831.



En 1842, le maire de Lyon confia des aménagements à l’architecte Dardel pour augmenter la capacité d’accueil du public. Au fil des ans, le théâtre bénéficie également d’autres aménagements: les lanternes rouges en 1859, les statues des Muses du sculpteur Guillaume Bonnet en 1862.

En 1886, Domer décore le foyer et en 1896, on y installe le chauffage à vapeur. En 1986, un concours est lancé pour la rénovation de l’Opéra afin d’accroître sa capacité d’accueil: retenu pour réaliser ces travaux, l’architecte Jean Nouvel, également à l’origine du Musée du Quai Branly et de l’Institut du Monde Arabe à Paris, conserve les façades néo-classique du XIXeme siècle ainsi que le foyer du public ; il leur associe une calotte de verre demi cylindrique au sommet, élevant ainsi le bâtiment à 42 mètres du sol. L’Opéra de Lyon fut inauguré en 1993 et constitue aujourd’hui un édifice à l’aspect hybride et original, unique en son genre.

opera-lyon

Encyclopédie Quantum

Auteur : La rédaction

Merci d"avoir lu notre article :

L’Opéra de la ville lumière : Lyon

Real Time Web Analytics