Les jardins suspendus de Babylone en Mésopotamie (Irak actuel)

Les jardins suspendus de Babylone  ont été cités par différents auteurs antiques qui les décrivent avec précision. Selon la légende, ils étaient situés en Mésopotamie (sud de l’Irak). Leur construction daterait du VIe siècle avant Jésus-Christ. Les fouilles archéologiques des palais royaux du site du Kasr n’ont pas permis de localiser les jardins antiques. Toutefois plusieurs emplacements ont été jugés comme possibles par les archéologues.

Les jardins de Babylone font partie des sept merveilles du monde, tout comme la pyramide de Kheops ou le temple d’Artémis.

Les jardins suspendus de babylone

Origines et histoire

Les jardins suspendus de Babylone témoignaient de la grandeur de la cité. Ce parc botanique affichait sa luxuriance avec ses différents étages en terrasse, ses arbres majestueux et son escalier de marbre. Ils avaient été aménagés par le roi NABUCHODONOSOR II pour son épouse, Amytis De MEDIE. Ce monarque, très amoureux de sa compagne, voulait ainsi lui rappeler les montagnes boisées de son pays natal. Les textes précisent que la reine adorait ces jardins suspendus. Elle prenait un grand plaisir à s’y promener accompagnée de ses suivantes. Cueillant quelques fleurs, s’arrêtant près d’une fontaine, s’asseyant à l’ombre du feuillage d’un grand arbre, elle profitait au mieux de ces jardins suspendus

Description des jardins suspendus

Élégante et majestueuse, la construction se présentait sous la forme d’un grand carré, composé de plusieurs niveaux. Un escalier en marbre permettait de passer d’un étage à l’autre. Concernant la végétation, ce parc botanique se voulait être le plus beau du monde avec ses arbres plantés en hauteur et sa végétation composée d’espèces les plus rares. Un système perfectionné de canaux amenait de l’eau en continu pour arroser ces jardins. Quant à la terre, les jardiniers avaient inventé un mélange original, composé de pierres, de roseaux et de terreaux, destiné à garder l’humidité. De cette façon, les végétaux s’y développaient harmonieusement et affichaient une luxuriance inégalée dans le monde.

Ces jardins n’ont jamais été retrouvés, malgré des recherches approfondies. Nous pouvons nous demander s’ils ont vraiment existé ou s’ils n’ont vécu que dans l’imagination de quelques écrivains du passé …

Partager cet article !