Le bolet à beau pied : non comestible à cause de son amertume

cueillette bolet à beau pied
Bolet à beau pied

Le boletus capolus, communément appelé bolet à beau pied, pousse à l’abri des résineux ou parmi les bois de feuillus. Comme la plupart des champignons, nous le trouvons sous couvert dans les forêts de conifères comme l’épicéa ou plus largement au pied des châtaigniers, des chênes ou des hêtres. Il est facilement reconnaissable grâce à son pied coloré. Ce bolet s’épanouit dans les sols siliceux et acides, c’est-à-dire, possédant un pH inférieur à 7. Un sol frais dont le pH avoisine 5, à proximité de roches riches en silice forment les éléments adéquats indiquant l’environnement privilégié à l’évolution de cet espèce de champignon.

Pour les curieux ou les mycologues amateurs, l’observation et la cueillette du bolet à beau pied s’effectuent du mois de juillet à octobre. Attention, le bolet à beau pied entre dans la catégorie des champignons non comestibles, il est toxique cru et trop amer quand il est cuit.

Caractères distinctifs

  • Chapeau : 5 à 15 cm hémisphérique et se terminant par un plat.
  • Pied : 2 à 5 cm robuste et ventru
  • Chair :Couleur jaune pâle, épaisse et ferme.

Habitat : Le bolet à beau pied pousse sous les feuillus et les résineux et sur sol acide.

Culinaire : D’un gout très amer, n’est pas consommable

Partager cet article !