L’hirondelle de fenêtre : habitat et nidification

L’hirondelle de fenêtre (Delichon urbicum) est une espèce de passereaux (ordre des Passériformes) appartenant à la famille des Hirundinidés. Elle s’identifie par sa couleur noir-bleu sur la partie supérieure de son corps (tête, dos, ailes et queue). Le dessous du corps est essentiellement blanc ainsi que les plumes des pattes. Le croupion est d’un blanc pur ce qui la distingue de l’hirondelle de cheminée. Les juvéniles sont parfois grisâtres sur les flancs.

Habitat de l’hirondelle

Son habitat est plutôt de type montagnard ou urbain. Elles vivent en groupe de même espèce et comme leur nom l’indique, nichent au-dessus des fenêtres ou dans les charpentes des maisons.
Pendant leur période de reproduction elles ne s’éloignent pas de leur nid mais, en dehors de cette période, elles se rassemblent en dortoir dans les arbres, revenant chaque année dans leur nid d’origine.

Hirondelle de fenêtre

Contrairement à l’hirondelle rustique, l’hirondelle de fenêtre n’a pas colonisé l’Amérique, on la retrouve en revanche dans une majeure partie de l’Eurasie et dans le Nord-Ouest de l’Afrique.

Virevoltant ou planant, les hirondelles de fenêtre volent à très haute altitude sans s’éloigner du nid. Leur comportement est marqué par une véritable entraide pour la chasse, prévenir le danger (piaillement) ou pour la construction des nids. Elles forment une véritable colonie organisée.

Nidification

La nidification est également spécifique à cette espèce. Leur nid, maçonné de boue prélevée au bord de l’eau, et de salive, forme une demie sphère, composée dans sa partie supérieure d’une petite ouverture permettant un bon gardiennage de ce dernier, en rendant difficile ainsi, l’intrusion d’autres individus. C’est la mère qui façonne le nid par des frottements d’ailes mais la construction de ce dernier est en totale coopération avec le père et le reste de la colonie.

Leur régime alimentaire est composé essentiellement d’insectes de petites tailles uniquement attrapés en vol et bien souvent capturés au-dessus des zones humides.

Sa petite taille lui réserve une place de choix dans la chaîne alimentaire mais, aujourd’hui, son plus grand prédateur reste l’Homme. En effet, la grippe aviaire et leur lieu de nidification rendent la cohabitation avec l’Homme difficile menant à la destruction de leur habitat.

Encyclopédie Quantum

Auteur : La rédaction

Merci d"avoir lu notre article :

L’hirondelle de fenêtre : habitat et nidification

Real Time Web Analytics