La corneille noire : description et habitat

La corneille noire est un oiseau de l’espèce des passereaux. Comme son nom l’indique, elle est reconnaissable à sa robe de couleur noire, couleur qui recouvre également le bec et les pattes. En cela, on pourrait, à première vue, la confondre avec le corbeau ou avec la corneille mantelée, si ce n’est que que la corneille noire a un bec plus effilé et trapu. De plus, elle mesure environ 45 à 50 centimètres pour une envergure d’approximativement 95 centimètres, soit la taille d’une pie, les plumes de son cou ne sont pas ébouriffées comme celles du corbeau et sa queue est carrée.

Corneille noire

Crédit photo : L. B. Tettenborn

Territoire et habitat de la corneille

L’habitat de la corneille noire est très varié mais elle affectionne particulièrement la campagne dégagée et en ce sens, les bosquets pas trop denses. On peut également la retrouver dans les landes, zones relativement arides, les bords de chemin et de route, terrains boisés, parcs et autres.

On peut compter parmi les traits de caractère importants de ces oiseaux qu’elles sont très fidèles, sédentaires et territoriales. Ainsi, vivant en bande à l’âge juvénile, elles vivent en couples territoriales une fois atteint l’âge adulte. Leur territoire est très grand et elles peuvent ainsi vivre en couple de manière assez dispersée. Résistantes aux écarts de températures, certains de ces oiseaux décident même de ne pas migrer en hiver lorsqu’elles estiment trouver facilement de la nourriture là où elles sont, généralement donc, lorsqu’elles vivent à proximité des hommes. La corneille noire ne compte pas beaucoup de prédateur important. Elle doit pourtant se méfier des rapaces pour ce qui est des prédateurs volants et des chats forestiers pour les prédateurs terrestres.

Enfin, au sujet de la nidification, et suivant le principe de « couple uni « qui définit ces oiseaux, les deux parents du couple fabrique le nid, qui est fait de branches mais aussi d’herbes, feuilles sèches, etc., est assez volumineux et se situe au sommet d’un arbre ou d’une falaise, selon le territoire choisi. La corneille ne pond qu’une fois par an, entre avril et mai. L’incubation dure ensuite vingt jours et est assurée par la mère.

Partager cet article !

mm

Auteur : La rédaction

Merci d"avoir lu notre article :

La corneille noire : description et habitat

shares