L’hérisson d’Europe que l’on trouve en France

Les caractéristiques du hérisson d’Europe

Il se reconnaît à l‘enveloppe de piquants formés à partir de poils. Ses muscles peauciers extrêmement développés lui permettent de se rouler en boule, moyen très efficace contre les ennemis naturels. Son long museau se termine par des dents pointues grâce auxquelles il peut manger facilement non seulement des vers de terre, mais également des serpents. Le hérisson d’Europe doit donc être rangé dans l’ordre des « insectivores ».



Les piquants sont annelés de noir et blanc et ne durcissent que quelque temps après la naissance. En Europe occidentale dont la France, les hérissons portent sur la poitrine un pelage brunâtre, qui est blanc chez les hérissons d’Europe de l’Est. La frontière entre les deux va de l’est de l’Allemagne au Sud-Est, en passant par la République Tchèque. On considère parfois qu’il s’agit là de deux espèces distinctes. Elles sont dues au fait que, pendant la glaciation, les hérissons de l’Europe du Sud-Ouest étaient séparés des hérissons de l’Europe du Sud-Est

  • tête-tronc : jusqu’à 35 cm.
  • queue: 4-5 cm.
  • poids : 400 gr à 1,9 kg.

Habitat du hérisson d’Europe et de France

Il se trouve dans les forêts claires avec un tapis végétal important, surtout paysages de haies, aux abords des agglomérations et même dans les parcs à l’intérieur des villes. Presque toujours nocturne; se laisse facilement nourrir. Le grand nombre de hérissons se faisant écraser sur les routes montre que ces animaux vivent de préférence près des villages et des petites villes, où ils trouvent non seulement de la nourriture, mais également des tas de compost ou d’autres abris pour passer l’hiver.

Son comportement

Chez les hérissons, l’année se divise en deux phases : la phase active et la phase d’hibernation qu’ils passent dans un nid de feuilles. Ils se réveillent au printemps lorsque la température a suffisamment remonté. Le seuil critique se situe à 15 °C environ. Mais si la température remonte brusquement pendant l’hiver, les hérissons peuvent se réveiller.

Hérisson d'Europe

Hérisson d’Europe de l’Ouest

Lorsque l’hiver est froid, le hérisson « dort» et ses fonctions corporelles ralentissent fortement. Sa température interne tourne autour de 5 °C. Suivant le principe de la thermorégulation, lorsque la température extérieure baisse trop, le hérisson « se réchauffe » tellement que sa température interne reste pratiquement constante. Lorsque le hérisson passe l’hiver dans un endroit bien abrité, cela ne lui pose pas trop de problèmes. Il forme une boule de piquante qui est très difficile à ouvrir. Lorsque la température extérieure commence à monter, en mars ou avril, son cœur bat de plus en plus vite. Sa respiration s’accélère et sa température interne redevient normale, atteignant 35 à 37°. Il a alors brûlé une grande partie des réserves de graisse emmagasinées pour passer l’hiver. Et les piquants qui recouvrent son corps commencent à bouger.

Les hérissons se mettent alors à manger et à boire beaucoup pour reconstituer leurs réserves. Ils parcourent des kilomètres à la recherche d’un endroit où ils trouveront suffisamment de nourriture, ils ne font alors pas preuve d’un sens du territoire très développé. 0n croyait autrefois que les hérissons occupaient des territoires bien délimités, ce qui, apparemment, est faux. Ils occupent certes certains territoires, mais ils n’empêchent pas leurs congénères d’y pénétrer.

Encyclopédie Quantum

Auteur : La rédaction

Merci d"avoir lu notre article :

L’hérisson d’Europe que l’on trouve en France

Real Time Web Analytics