Le cheval Camarguais : origines, aptitudes et morphologie

Cheval de Camargue
Cheval de Camargue

Le cheval camarguais, comme son nom l’indique, est un cheval qui vit en Camargue. On le trouve toute l’année en liberté dans les marées de la région camarguaise, située dans les départements du Gard et des Bouches-du-Rhône.

Ses origines

Le cheval de Camargue est un des plus vieux cheval existant. Dès l’Antiquité, il est utilisé comme monture de bât, ou encore pour tirer les attelages, et travailler avec le bétail de la ferme. Il faut attendre de nombreuses décennies pour que le cheval de Camargue soit inscrit dans les programmes d’élevage des haras nationaux. Il devient alors une race de selle à part entière.

De nos jours, le cheval de Camargue est l’emblème de toute une région. Des centaines de visiteurs viennent lui rendre visite chaque année.

La morphologie du cheval de Camargue

Le poulain camarguais nait avec une robe sombre proche du marron. Au fil des années, il s’éclaircit jusqu’à prendre sa couleur définitive grise. Le cheval de Camargue adulte avoisine les 1,50 m au garrot. Il pèse en moyenne 350 kg selon son sexe, ou encore sa taille. Il dispose d’une bonne morphologie qui en fait un cheval particulièrement résistant, aux pieds solides. Ses longs membres musclés sont adaptés à la vie dans les marais.

Les utilisations de cette race par l’homme

Traditionnellement, utilisé pour surveiller et trier le bétail, le cheval camarguais garde de bonnes aptitudes à ce travail. Il est donc toujours présent dans les fermes camarguaises. Le nombre de touristes étant très important en Camargue, le célèbre cheval gris trouve toute sa place dans l’économie de la région. Il offre aux visiteurs la possibilité de faire de longues randonnées équestres, ou tout simplement d’apprendre à monter à cheval.

On le retrouve aussi lors de la fête annuelle des gitans au cours du mois de mai.

Partager cet article !